De nouveaux capteurs pour le GLOG

Après son petit séjour Ardéchois, c’est plein d’idées que notre petit Glog est rentré à la maison …

Tout d’abord, il fallait améliorer le comportement du module gaz vis à vis de la condensation. Suite à un mini Brainstorming autour d’un sandwich, avec certains participants de l’ANF Ardéchoise ( ils se reconnaitrons … ), fut inventée …

La jupe !

Le Glog et sa jupe !
Le Glog et sa jupe pour un premier test …

L’idée est d’offrir une surface privilégiée à la condensation, tout en permettant à l’air de circuler librement autour des capteurs.

Sitôt fabriquée, la jupette et le Glog se sont offert un petit test de quelques jours dans une cavité voisine.

Résultat, après quelques jours, une fine condensation s’est déposée sur le tube et les capteurs fonctionnent sans problème ! Prochaine étape, tester le montage sur une durée de plusieurs mois …

Autre nouveauté du mois d’Octobre, l’ajout de la gestion des GPS NMEA. En effet, pour quantité d’applications ( en surface, évidemment ! ) il est intéressant de géo-référencer nos mesures. ( par exemple, pour les eaux de surface, les mesures de conductivité et de température )

Le Glog sait donc à présent dialoguer avec les GPS parlant NMEA (voir ici si cela ne vous dit rien ! ). Grâce à ce nouveau module logiciel, il est également capable de synchroniser son heure sur l’heure GPS et de générer des fichiers de traces au format GPX.

Affichage des coordonnées GPS dans le menu « mesures »

Enfin, les derniers développements se sont concentrés autour de la conductivité et la température. Le but étant d’obtenir un système équipé d’une cellule de mesure de conductivité compacte, utilisable en immersion profonde et d’un prix raisonnable.

La cellule de mesure choisie est constituée d’un substrat céramique sur lequel sont imprimés des électrodes en Platine et une sonde de température Platine Pt1000. Cette technologie permet d’avoir une cellule compacte associée à une mesure de température très réactive ( la compensation en température est indispensable pour la mesure de conductivité ). Cette cellule de mesure a été montée dans le boitier des capteurs de température de Blue Robotics. (ci-contre)

Pour pouvoir utiliser cette sonde, il a fallu développer un autre module logiciel pour l’interfaçage de la sonde de température Pt1000. ( Jusque là le Glog ne gérait que des capteurs de température numériques ). Sans surprise, le choix s’est porté sur un module EZO-RTD de Atlas Scientific, son petit frère ( EZO_COND ) ayant déjà été choisi pour la mesure de conductivité.

A ce jour, le système est fonctionnel et les premiers tests concluants. Étapes suivantes, procéder à une série de tests comparatifs en laboratoire, puis, si tout va bien, sur le terrain …

L’aventure continue !

Les commentaires sont fermés.